La direction de ses équipes de travail et la gestion des ressources humaines sont au cœur de toute préoccupation des entreprises. L’évaluation du rendement des employés n’est pas une opération facile et demande non seulement une approche structurée  mais une communication authentique entre les parties.

La synergologie, discipline fondée sur la compréhension du langage corporel, fournit à cet effet plusieurs outils indispensables en ressources humaines. L’un d’eux est la théorie de la relation.

En comprenant la dynamique relationnelle à travers 3 principales figures d’autorité, les dirigeants et superviseurs, lors de l’évaluation des employés, seront à même de développer des habiletés de communications efficaces pour l’atteinte des objectifs fixés.

Nous vous présentons sommairement la théorie de la relation qui vous permettra de décoder la dynamique de votre employé pendant son évaluation de rendement.

La théorie de la relation  permet de mieux comprendre la dynamique relationnelle qui s’installe entre le dirigeant/superviseur et ses employés. En repérant certaines gestuelles associées, nous sommes en mesure d’ajuster notre communication afin de réaliser les entrevues dans un objectif de changement ou de maintien de comportements favorables à l’équipe et à l’entreprise.

Le gage de succès dans nos communications est de nous retrouver, avec l’autre, dans l’espace d’authenticité, c’est-à-dire une communication « gagnant-gagnant ». Lorsque nous sortons de cet espace, nous glissons vers l’une et/ou l’autre de ces trois figures d’autorité :

  • Le Supérieur
  • L’Inférieur
  • L’Extérieur

 

L’employé se positionne comme SUPÉRIEUR à vous

Dans cette figure d’autorité, votre employé se place dans un rapport de supériorité, cherchant à démontrer qu’il a le contrôle et sait comment l’exercer. Il pourra se montrer au-dessus de ses affaires, de ses collègues et même de vous! Il aura tendance à vouloir dominer et à contrôler la communication.

 

L’employé se positionne comme INFÉRIEUR à vous

Glissant dans cette figure d’autorité, votre employé démontrera une forme de soumission face à vos propos et aux situations qui se présentent à lui. Il ne s’opposera pas et sera toujours en accord avec vos recommandations. Il dira toujours « oui, oui, oui » sans toutefois porter aucune action concrète. Il aura tendance à se justifier en prétextant n’être qu’une seule « victime ».

 

L’employé se positionne à l’EXTÉRIEUR  de la relation, vous tient à l’écart

L’employé adoptant cette figure d’autorité se montrera sur la défensive devant les faits et commentaires que vous lui adressez. Vous pourrez sentir de sa part une certaine crainte de « perdre » ou de « se faire avoir ». Il aura tendance à ne pas s’impliquer dans l’échange, à ne pas se « mouiller » dans ses propos, à remettre en doute et à être plutôt en mode « analyse ».

 

Comme dirigeants, superviseurs et responsables des ressources humaines, bien comprendre cette dynamique relationnelle est un atout considérable et permet sans aucun doute de mener efficacement des évaluations de personnel.

Dans le prochain article, nous traiterons des items de lecture associés à la théorie de la relation, c’est-à-dire comment le corps s’exprime à travers ces trois figures d’autorité.

Si vous désirez en savoir plus sur comment la synergologie peut vous aider  à tirer le maximum de vos évaluations de personnel,  inscrivez-vous à l’une de nos formations.

Dans le domaine des ressources humaines, vous pouvez également lire notre article « Entrevue d’embauche : 3 techniques pour mieux cerner un candidat grâce à l’analyse de son non verbal »

Les commentaires sont fermés.